LES MONUMENTS AUX MORTS

1914 - 2014....... 100 ans déjà! Pour célébrer ce centenaire, en hommage à nos Poilus, je vous propose une série d'articles recensant les monuments aux morts. Vous pouvez participer, à votre choix, soit en m'envoyant les photos que je publierai sur mon blog en mettant un lien vers le vôtre, soit en publiant vous-même ces photos et mettre, s'il vous plaît, un lien vers mon blog.
Si l'aventure vous tente, c'est parti!

MON AUTRE BLOG

Dans mon autre blog (le blog de Nanoue13) je parle de mes collections de choses anciennes : vaisselle (assiettes, plats, petits verres à liqueur, soupières, tasses, bols etc....), cartes postales, boîtes en fer, napperons......
Il est en construction pour le moment, et je ferai un début d'article sur CE blog, avec un lien qui renverra au blog spécialisé. Libre à vous ensuite de le consulter..... ou pas! Mais les visites et un petit mot font toujours plaisir!

vendredi 12 avril 2013

LE MONUMENT DES MOBILES A MARSEILLE

Pour la carte de France des paysages de Canelle, je vous propose de découvrir le monument des Mobiles à Marseille.
Ce monument se trouve en face de l'église St Vincent de Paul, dont je vous parlerai dans un autre article, construit par le sculpteur Jean Turcan (1846-1895). Il commémore le sacrifice de plus de mille "enfants des Bouches du Rhône" qui furent enrôlés dans la guerre franco-prussienne de 1870-1871.
 Au sommet, l'allégorie de la "France armée", statue en bronze,
Autour, un cortège de 17 soldats illustrant les différents corps d'armée.....







Détails de visage......

A la base de la composition, 4 cartouches des villes de Marseille, Aix, Arles et Tarascon sont illustrées par leur blason.....



Les noms des chefs-lieux entourent la base.....
..... tandis que le piédestal est ponctué de diverses inscriptions......





"Devant l'impossibilité de graver sur ce monument les noms de tous nos concitoyens tombés pour défense de la patrie, le comité......"

Extrait du discours prononcé par le Général Thiery lors de l'inauguration du monument des Mobiles
à Marseille le 26 mars 1894, sur le 4ème bataillon des Mobiles des Bouches du Rhône.

……. J'ai plus particulièrement à vous entretenir du 4ème bataillon des Mobiles des Bouches du Rhône, qui a fait partie de l'armée de la Loire. …
…le 4ème bataillon formé à Marseille à l'effectif de 1200 volontaires est parti de cette ville le 12 octobre 1870 ; il a été dirigé sur Tours, où il est arrivé le 14.
….le 22 novembre, il fut envoyé au camp de Conlie, et de là, il prit part à plusieurs marches sous les ordres de différents généraux se dirigeant vers Orléans.
.......Après avoir assisté à divers engagements, c'est le 6 janvier 1871 que le 4ème bataillon a reçu son véritable baptême du feu. Ma brigade, les 2ème et 3ème division, avait reçu la mission de barrer aux Prussiens venant de Vendôme, la route de Saint Calais.
Sans faire l'énumération des corps placés sous mon commandement, j'avais à mettre en ligne 3000 hommes et 3 pièces d'artillerie dont les caissons étaient à demi épuisés ; pas de cavalerie, avec un front de 8 à 9 kilomètres à observer et à défendre. 2000 hommes furent affectés à la défense d'Azay, et nous avons eu à lutter contre un assaillant fort de 10 à 12000 hommes, éclairés par une cavalerie entreprenante, appuyés par 12 pièces d'artillerie de gros calibre, et commandé par le prince Frédéric-Charles en personne. Pour l'intelligence de ce qui va suivre, il est nécessaire de dire qu'un ruisseau, le Boulou, coule au fond d'une étroite vallée à pentes douces qui couvrait le front de la défense. La route de Vendôme descend du plateau de la rive gauche, pour remonter sur le plateau de la rive droite, et à peu près sur le centre de la position défendue. Comme points d'appui de la ligne : sur la droite, la ferme de la Galette, sur la gauche le village d'Azay. Il est indispensable pour pénétrer au cœur de l'action, de dire que 300 disciplinaires, dont la conduite fut héroïque, occupaient la ferme de la Galette et que la défense du village d'Azay, était confiée à 2 compagnies du 4ème bataillon de Marseille. Les autres compagnies de ce même bataillon, couronnaient la crête du plateau de la rive droite, et en occupaient en partie les pentes du coté de l'ennemi……..
Ici permettez-moi un souvenir ; sur ce terrain battu par les obus et les balles, un brave sous-officier du 4ème bataillon, commandait à sa section plusieurs feux de salve , qui bien ajustés, produisaient des ravages visibles dans les rangs de l'ennemi. Mais le soir de la bataille, blessé mortellement, il se déclarait content de son sort, après les félicitations qu'il avait reçues publiquement. Honneur donc à ce modeste héros. Nous voici au village d'Azay, occupé par 2 compagnies du 4ème bataillon. Dans la défense du poste qui leur avait été assigné, elles furent à la hauteur et résistèrent à plusieurs attaques par des forces bien supérieures. Elles se défendirent pied à pied, de maison en maison, et parfois à la baïonnette. Forcées d'évacuer le village, les débris de ces compagnies prirent position plus en arrière. Le nombre des morts, blessés ou prisonniers dans ces deux compagnies, attestent la ténacité de la résistance. Le combat engagé sur toute la ligne à dix heures et demie du matin, n'a pris fin qu'à la nuit venue. Après des alternatives de revers, les deux adversaires ont conservé leur position respective, toutefois, la ferme de la Galette et le village d'Azay, restant au pouvoir de l'ennemi. Mais je peux affirmer que chacun a fait bravement son devoir. Les rapports du 4ème bataillon accusent 120 Mobiles tués, blessés ou disparus ; de plus, 4 officiers tués et 4 officiers blessés…. Du coté de l'ennemi, des pertes qui furent durement ressenties en Allemagne même : 2 généraux et un colonel tués, un quarantaine d'officiers blessés et environ 1000 à 1200 hommes mis hors de combat. Tels sont les résultats approximatifs matériels de ce combat du 6 janvier 1871. 

Un article un peu long, mais les héros de cette guerre méritaient bien cet hommage!

27 commentaires:

  1. Je suis un peu en retard .... pas très assidue en ce moment ! Un bien bel hommage que tu rends là !
    Bizzz bon après-midi

    RépondreSupprimer
  2. De magnifiques photos qui accompagnent ton reportage...
    Mais l'essentiel est compris !
    Je trouve bien qu'il existe encore de tels lieux de commémorations pour ne jamais oublier ce que nos compatriotes ont vécu de drames!
    Beaucoup semble avoir oublié et c'est pourtant grâce à eux que nous sommes là aujourd'hui !
    Bon week-end à toi !

    RépondreSupprimer
  3. Magnifique article !!!
    Merci Anne
    , ces sculptures sont somptueuses !!!
    Bises et bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  4. habitant marseille je ne connais même pas ce monument

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Anne,
    Un magnifique hommage, bravo. Ce monument circulaire est impressionnant. J'ai adorés certains détails et surtout les visages de soldats. Un très beau billet ma belle.
    Bises et bon après midi

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Anne un superbe hommage, bien documenté avec des photos magnifiques. Bravo bonne fin de journée bisous MTH

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour ma douce Anne
    Magnifique mémorial et bel hommage à ceux qui ont donné leur vie pour la patrie
    Gros bisous
    Méline

    RépondreSupprimer
  8. Il est magnifique,bisous bon week-end

    RépondreSupprimer
  9. Merci Anne pour ce billet très intéressant ! Il est bon de rappeler ce qu'ont vécu nos ancêtres pour que nous soyons libres aujourd'hui ! Je trouve que l'on parle de moins en moins de la guerre de 14-18, mais celle de 1870 elle est carrément oubliée ! Encore merci pour ce bel hommage à ces hommes courageux !
    Excellent week-end à toi !
    Grosses bises
    Cathy

    RépondreSupprimer
  10. je ne connais même pas ce monument bien bel hommage photos superbes bisous MA

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Mamoue ! Quel "monstrueux" monument !!! merci pour tes très très belles photos qui le raconte fort bien ! l'Allégorie du haut est elle aussi très belle ! merci encore ! grand soleil en ce samedi ! bisous !

    RépondreSupprimer
  12. il est immense!!! et beau. gros bisous Anne. cathy

    RépondreSupprimer
  13. Un grand et beau monument qui honore bien tous ces soldats qui sont tombés là-bas.
    Bises, Anne.

    RépondreSupprimer
  14. Un très bel hommage. Cette statue est imposante et tu nous montre bien tous les détails

    RépondreSupprimer
  15. De superbes statues, merci pour tes explications.
    Bises, bon après-midi

    RépondreSupprimer
  16. Petit coucou pour te souhaiter une agréable semaine (le soleil sera peut-être au rendez-vous) ... très occupée en ce moment, jardinage, peintures, pelouse et rendez-vous ... médicaux en plus de l'association, ouf !!!

    Mes bisous du coeur avec mes pensées amicales Anne !

    Nicole

    RépondreSupprimer
  17. juste du respect pour la mémoire de ces personnes, j'ai vu que vos soldats sont venus vers chez moi en H Marne
    belle journée bisous

    RépondreSupprimer
  18. Un bel hommage
    Je te souhaite une belle journée Anne et t'embrasse bien fort

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Anne, j'espère que tu as passé un bon week-end ? Un reportage magnifique et illustré de jolies photos, avec de très beaux détails sur ce Monument, merci pour ce beau partage sur la blogo de l'amitié..... Bonne journée, bisous. "Miss Mary"

    RépondreSupprimer
  20. Article très intéressant qui rend un bel hommage à ces militaires.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Anne, une petite visite d'amitié, pour te dire que j'ai fait un article sur ta jolie carte postale de l'Abbaye de Tarascon, afin de te mettre à l'honneur, chère Anne, et encore merci pour ta belle carte postale qui viendra enrichir ma collection, c'est trop gentil.... Bonne journée ensoleillée comme à Paris, bisous à bientôt; "Miss Mary"

    RépondreSupprimer
  22. Coucou Anne, oui tous ces soldats de cette guerre de 1870 dont c'est vrai on ne parle pas beaucoup méritent bien ce bel hommage que tu leur rends dans ton si beau billet ! Ce monument est vraiment magnifique ! j'en ai admiré tous les détails ! Bonne fin de semaine, bisous
    Lilly

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Anne
    C'est magnifique et comme je suis comme toi, j'adore les vieilles pierres je suis aux anges. Dis moi il est magnifique ce coin des bouches du Rhône, c'est un lieu qu'il faudrait que je vieite car je ne connais pas du tout !
    Je te souhaite une belle journée
    Gros bisous
    @lain

    RépondreSupprimer
  24. Un très beau reportage. Il y a très peu de monuments érigés pour commémorer cette guerre. Une belle leçon d'histoire et je vois très bien cette région de Vendôme et de St Calais et pour cause.Mais les paysages étaient très différents à l'époque et on a du mal à s'imaginer qu'il y a eu des batailles dans ces lieux. J'aime beaucoup connaître l'histoire d'une région mais on n'a pas toujours le temps hélas de faire des recherches.
    Très bonne après-midi Anne.

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour, je ne confonds pas la partie et le tout bien sûr de votre présentation en images, mais je voudrais dire que je suis étonné de ne pas voir justement la liste des soldats morts ce jour-là à Azay, peut-être par déformation personnelle car c'est souvent ce qu'on voit en premier sur ce type de monument aux morts...
    Bon courage,
    FP

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir